Les naufragés du vert, Didier San Martin

Publié le par Geneviève

Editions Siloé
L'intrigue démarre néanmoins comme un polar décomplexé, versant Poulpe plutôt que Chandler, pareillement dilettante. C'est qu'à la ville comme devant son écran, l'ami San Martin prend le parti de s'amuser de tout, en optimiste génétiquement prédisposé. Son écriture s'en ressent. Pas une note dépressive sur plus de trois cents pages : le lecteur, c'est promis, se sortira sans anxiolytique de ces élucubrations sur fond de Tour Bretagne, via le cours des 50-Otages ou le quartier du Bouffay.
Un copieux staff de personnages, une intrigue nourrie en rebondissements et dialogues... Les Naufragés du vert, le roman après lequel la cyanobactérie (l'algue bleue qui interdit les baignades l'été) passerait pour une inoffensive salade.
Agnès Clermont (Ouest-France)

Extraits

Mathilde vivait sur un petit nuage. Et, avec son diplôme de biologiste obtenu cette après-midi, elle se sentait flotter éternellement, d'autant que dans son ciel serein, rien ne pouvait l'atteindre, surtout pas les bassesses de sa sœur, incapable de dissimuler sa jalousie féroce.
De fait, Clara, jugeant l'air évaporé de sa petite sœur, en fin stratège qu'elle était, choisit de frapper très haut.

 

ça a dû se produire cette nuit. Il y en avait déjà tout à l'heure, surtout dans le centre-ville. Si ce truc est aussi vorace que la molécule tueuse, Nantes va bientôt être rayée de la carte...

Les rayons verts, pénétrant au plus profond de l'agglomération engloutie, réveillaient les épines égarées, les ronces humides et les feuilles endormies. Sur les troncs, la mousse mutante ruisselait de fines gouttelettes, répandant sous les fenaisons aux couleurs multiples, l'odeur encore fraîche de l'aurore. Les fleurs rouge sang étaient déjà épanouies, elles mélangeaient au vert des premiers immeubles, les teintes criantes de l'été. Les saules nocturnes étalaient leurs branches anodines, digérant leur chasse de la veille, tandis que les ventouses matinales s'ouvraient en position de capture.

 


Commenter cet article

D 09/02/2010 14:34


j'ai beaucoup aimé ce livre, il m'a emporté dans un voyage "vert" au coeur de Nantes, les personnages ont des personnalités attachantes. Vivement le prochain roman !