La chamane blanche, Olga Kharitidi

Publié le par Geneviève

Editions Pocket

Récit autobiographique d'une jeune femme médecin russe, initiée au chamanisme par ses rencontres, ici et "ailleurs". Elle fait une synthèse de ses connaissances modernes et anciennes et obtient des résultats spectaculaires avec ses patients.
En outre, il y a une description intéressante de la période de transformation actuelle.
GL

Extraits :

La seule et unique préoccupation de chacun à tout instant est de se faire un moi. Les humains ne cessent de s'adresser à cet être qui change et qui se développe en essayant de lui donner forme.
Ils s'y prennent en gros de trois façons. Ils évoquent mentalement le passé et le refont en modifiant ou supprimant ce qui ne correspond pas à l'être qu'ils souhaitent créer et en grossissant ce qui les aide à vivre. [2e façon] Ils pensent aussi à l'avenir, imaginent ce qu'ils vont faire, l'aspect qu'ils auront, les biens qu'ils auront acquis, comment autrui les accueillera.
La 3e, c'est le lien avec le présent. Les humains reflètent immédiatement l'image qu'autrui se fait de leur personne et de leurs actes. Certaines des réactions d'autrui renforcent leur ego, d'autres le détruisent. Ils constatent qu'ils attirent certaines personnes et pas d'autres. Généralement, quand ils se trouvent en compagnie de gens qui ne renforcent pas leur ego, ils éprouvent un sentiment que l'on pourrait qualifier d'aversion pour ces personnes. Inversement, quand ils s'estiment soutenus par ceux qui les entourent, ils suscitent en eux un sentiment d'amitié pour ces personnes-là. C'est ainsi que les humains combinent le passé, le présent et l'avenir pour se créer. Si tu es attentive, tu le constateras chez n'importe qui, dans n'importe quelle situation. Regarde autour de toi. tu en verras de nombreux exemples. 
Mais une fois que tu auras saisi tout ce que tu pourras de ce processus, tu en viendras à l'existence de l'autre MOI, qui sait tout cela et qui en est indépendant. C'est ton MOI du coeur, point de départ de toute magie et de toute liberté individuelle véritables et source du grand art de la décision.
 


Serre le serpent dans ta main,
c'est un pouvoir. Serre-le et souviens-toi que tu l'as tenu. Tu dois trouver le juste équilibre entre toi-même et le pouvoir que tu détiens. Si tu le serres trop fort, tu lui feras mal et il risque de te mordre. Si tu ne le serres pas assez fort, il t'échappera. Tu dois trouver l'équilibre et le conserver.
 

Commenter cet article