Les confessions d'un assassin financier, John Perkins

Publié le par Geneviève

 Editions alTerre

Un témoignage impressionnant d'un expert international américain dont le travail a consisté pendant trente ans à mettre à genoux un bon nombre de pays du monde, surtout ceux qui ont des richesses naturelles, en leur imposant des dettes inremboursables et en pompant la richesse produite pour enrichir les entreprises US. (remarque : d'autres pays comme le nôtre font de même, à une autre échelle)
GL

Extraits :

Les assassins financiers, ceux dont j'étais et leurs successeurs commerciaux, avaient réussi à conduire l'Equateur virtuellement à la faillite. Depuis 1968, nous lui avions prêté des milliards de dollars afin qu'il engage nos firmes d'ingéniérie et de construction pour réaliser des projets qui profiteraient à ses plus riches familles. Il en est résulté qu'au cours de ces trois décennies, le niveau de pauvreté officiel est passé de 50 à 70 %, celui du chômage ou du sous-emploi, de 15 à 70 %, la dette publique de 240 millions de dollars à 16 milliards, et la part des ressources nationales allouées aux citoyens les plus pauvres de 20 à 6 %. Aujourd'hui, l'Equateur doit consacrer presque 50 % de son budget national au remboursement de ses dettes, au lieu d'améliorer le sort de ses habitants qui sont classés officiellement comme dangereusement pauvres.


Reagan était sans contredit un constructeur d'empire
global, un serviteur de la corporatocratie. Quand il fut élu, je trouvais très approprié qu'il soit un acteur d'Hollywood, c'est-à-dire quelqu'un habitué à se faire diriger. Ce serait d'ailleurs là sa marque distinctive. Il s'efforcerait de satisfaire aux demlandes de ceux qui faisaient la navette entre les bureaux de PDG des grosses compagnies, les conseils d'administration des banques et les postes ministériels. Il servirait des hommes qui sembleraient être à son service mais qui, en fait, dirigeraient réellement le gouvernement.


site de l'auteur : www.JohnPerkins.org

site de l'organisation qu'il a fondée, qui oeuvre à la transformation de la conscience globale : www.dreamchange.org

Commenter cet article